Doigt à ressaut

Cette pathologie fréquente porte également différents noms tels: doigt à ressort ou ténosynovite sténosante des fléchisseurs

Ce qui se passe

Afin que la main est une fonction efficace, les tendons ( 2 pour chaque doigt) coulissent dans une gaine à l’intérieur de chaque doigt. Ceci permet de plier complètement les doigts dans la paume.
Cette gaine est constituée comme une échelle avec différents barreaux appelés poulies.
En cas de dysfonction les tendons bloquent sur ces poulies faisant apparaitre le ressaut caractéristique.

Manifestations

Un ressaut visible et douloureux se produit sur le doigt lors de la flexion. Il faut souvent aider le doigt à retrouver son extension complète.
Le phénomène s’installe de manière progressive et devient de plus en plus fréquent sur le doigt.
Souvent le blocage est très important le matin au réveil.

Causes

En fait il s’agit d’un gonflement du tendon qui ne coulisse plus correctement entre les poulies. Les causes en sont multiples: surmenage de la main, diabète, traumatisme, vieillissement…

Prise en charge

La prise en charge initiale dans les cas récent ou semi-récent est toujours médiale par réalisation d’une infiltration dans la gaine. Il s’agit d’une injection de corticoïde qui doit permettre de faire diminuer la taille du tendon par son effet anti-inflammatoire. Son efficacité peut être permanente ou transitoire. Une à deux infiltrations peuvent être réalisées.

En cas d’échec des infiltrations, de doigt à ressaut très ancien, de doigt bloqué, une prise en charge chirurgicale est à envisager.

Chirurgie

La chirurgie consiste à accéder à la gain ainsi que aux 2 tendons fléchisseurs. La majorité du temps, une des poulies est ouverte pour permettre d’accéder aux tendons sur lesquels sont réalisés une ténosynovectomie (nettoyage du tendon sur la zone de blocage).
Les récidives sont très peu fréquentes, mais la chirurgie peut entrainer des raideurs de doigt pour lequel de la kinésithérapie peut être nécessaire.

Après la chirurgie

Des soins de pansement sont à réaliser jusqu’à cicatrisation.
La main peut être utilisée immédiatement sous réserve de garder la cicatrice propre et de ne pas effectuer de travail intense.
L’utilisation en force peut être intensifiée à partir de 3 semaines.

Les durées d’arrêt de travail sont codifiées clairement par la sécurité sociale en fonction des activités professionnelles (Arrêt de travail pour doigt à ressaut).